#Maliactu.info

Maliactu.info
Maliactu.info· il y a 2 mois
@Actualité

Terrorisme au Mali : Un soldat égorgé par des hommes armés non identifiés à Gossi

Terrorisme au Mali : Un soldat égorgé par des hommes armés non identifiés à Gossi

0

Le 23 novembre dernier, encore dans la nuit, un élément des Forces Armées Maliennes (FAMa) a été égorgé par des hommes armés non identifiés. Les faits se sont déroulés à Gossi près de Gao. 

 

Les groupes terroristes continuent de défier les forces armées maliennes et leurs partenaires sur le terrain. C’est en tout cas ce qu’on est tenté d’affirmer au regard de la fréquence des attaques et des cibles choisies, a signale Le Soir de Bamako.

« Gossi est une localité sur l’axe Gao-Douentza via Hombori. Dans cette localité vivent en symbiose plusieurs ethnies : Songhaï, Tamashek, Bella, Peuhl, Bambara pour ne citer que ces communautés que l’on rencontre dans presque toutes les localités du pays. Le déclenchement de la rébellion armée sous l’instigation du MNLA et ses acolytes, n’a en rien impacté sur le vivre ensemble des populations de cette zone. Souvent des hommes armés se signalent et commettent des actes répréhensibles. Si ce ne sont pas des attaques avec leur corolaire de morts et de blessés, ce sont des animaux qui sont emportés par les individus armés qui évoluent dans toute la zone et au-delà comme le Burkina Faso.», affirme la même source.

Selon le journal, le Soir de Bamako, il faut rappeler qu’il y a quelques mois l’ancien élu de la localité de Douentza été assassiné par des membres affiliés aux radicaux. Plusieurs terroristes ont été capturés dans la zone transformée presqu’en sanctuaire de terroristes. Ils profitent de l’absence de l’armée pour opérer dans l’espace entre Douentza et Gao.

La présence d’un camp militaire à Hombori n’a rien diminué dans les actions des groupuscules armés qui continuent de terroriser les populations et harceler l’armée à travers des attaques ciblées à l’exemple de Farabougou dans la région de Ségou qui est totalement mis sous embargo et assiégé par des hommes sans foi ni loi, il y a plusieurs semaines de cela.

Au regard de tout ceci, les dignes fils de ce Pays dans l’espoir de voir un Mali nouveau sans armes disent : le Mali sera libre un jour, comme le disait l’écrivain britannique d’origine indienne Kipling à son fils, « Mon fils, tu seras un homme un jour ». Le Mali sera libre un jour.

Source : Nordsud Journal